RETOUR A LA LISTE

Morbier AOP

  • Terroir : Jura
  • Type de lait : Lait de vache
  • Famille : Pâte pressée non cuite
  • Saison optimale : Printemps - Hiver
  • Poids : 8 kg environ
  • Vins associés :

Le nom de « Morbier » est celui de la localité où il fut commercialisé dans les premiers temps.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Son image remonte à la nuit des temps. Durant les hivers longs et rudes, les vaches ,à l'étable, ne donnaient plus assez de lait pour fabriquer des meules de Comté ( 700 l de lait étaient nécessaires pour une meule de Comté), ainsi le fermier faisait cailler le lait de la traite du jour et le recouvrait de charbon de bois pris "au cul" du chaudron et évitait ainsi que le fromage soit la proie des insectes ou autres microbes. Le lendemain, il procédait de même avec le lait de nuit, moins riche encore et plus blanc, et ce caillé était renversé sur la couche de la veille et pardessus le charbon. Aujourd'hui, on utilise de la cendre végétale mais encore , pour des productions fermières, on distinguera les 2 laits par une différence d'épaisseur et de goût.